Laboratoire

05 juin
05/juin/2022

Laboratoire

mBio (2)

mBio 1: Le travail de Forquet et al. décrit de la première carte transcriptomique d'une espèce de Dickeya. Elle peut donc contribuer de manière significative à de nouveaux progrès dans le domaine de la phytopathogénicité. Il s'agit également de l'une des premières applications rapportées de l'analyse séquentielle native de l'ARN à longue lecture de Nanopore chez les procaryotes. Nos résultats donnent un aperçu des règles de base de la coordination de la transcription qui pourraient être valables pour d'autres bactéries et susciter un intérêt dans le domaine de la microbiologie en général. En particulier, nous démontrons que l'expression des gènes est coordonnée à l'échelle des unités de transcription plutôt qu'à celle des opérons, qui sont de plus grandes unités génomiques fonctionnelles capables de générer des transcrits avec une composition génétique variable pour un réglage fin de l'expression des gènes en réponse aux changements environnementaux. En accord avec des études récentes, nos résultats indiquent que le modèle de l'opéron canonique est insuffisant pour expliquer la complexité des transcriptomes bactériens.

mBio 2:
"Importance paper 2, to come"

Informations complémentaires